LES GORGES DU GUIL, PORTE D'ENTREE DU QUEYRAS.

Les Gorges du Guil, situées dans le département des Hautes-Alpes, sont une des portes d’entrée dans le Queyras. Elles surplombent la rivière du Guil, qui arrose le Queyras et termine sa course dans la Durance, en face de la Fontaine Pétrifiante de Réotier. La partie la plus impressionnante se trouve entre la Maison du Roy et Guillestre. Ce site est inscrit aux monuments et sites naturels des Hautes-Alpes depuis 1941.

Pour admirer les Gorges du Guil, vous emprunterez la D902, en partant de Guillestre et en direction du Queyras. Cette route pittoresque surplombe le torrent du Guil, qui prend sa source dans le Queyras, dans le Cirque formé par la Pointe Joanne, la Pointe de Rome et le Pic Gastaldi. Après une traversée du Queyras longue de 51 kilomètres, le Guil se jette dans la Durance au niveau de la Fontaine Pétrifiante de Réotier, en face de la place forte de Mont-Dauphin. Le Guil accueille les amateurs de sensations fortes avec la pratique du Rafting et du Canoë entre début mai et jusqu’à fin juillet. Certains parcours n’étant praticables qu’à partir de mi-juin. Le Guil, avec ses rapides impressionnants est un site prisé par les amateurs d’eaux vives, dans un décor sublime, avec des parcours variés adaptés aux débutants jusqu’aux experts. Des guides confirmés vous aideront à profiter pleinement de cette activité sportive et rafraichissante.

Pour admirer les Gorges du Guil, vous suivrez donc la D902, petite route pittoresque construite au début du XXème siècle, entre 1905 et 1911. Même si vous ne deviez l’emprunter qu’une seule fois, elle vous laisserait un souvenir indélébile. Dans un décor surprenant, vous serez envoûté par ces gorges étroites et profondes, où coulent les eaux tumultueuses du Guil. Un canyon d’une longueur approximative de 2 kilomètres, avec une profondeur de 80 mètres sur une largeur d’à peine 200 mètres vous émerveillera. La couleur bleue de l’eau pure se mélangeant à celle noirâtre de la roche dans laquelle les premiers kilomètres de la route sont taillés. La route continue ensuite en flanc de coteau en traversant 4 tunnels, comme pour ajouter de la magie à ce lieu. Tout d’abord le tunnel des Roches Brunes, puis ceux des Roches Violettes d’une longueur de 320 mètres et de Montgauvie, qui sont tous les 2 creusés dans la dacite, qui est une roche violette. Enfin, un dernier tunnel, celui de Maison du Roy, vous permettra de rejoindre la fin de la partie majestueuse des Gorges du Guil, au lieu de la Maison du Roy, où est construit un barrage inauguré en 1982.

Tout au long de cette route pittoresque, des belvédères permettent des arrêts pour admirer le magnifique spectacle offert par les gorges, aussi bien lors de votre entrée vers le Queyras, que lors de votre sortie des gorges, avec un panorama magnifique sur Guillestre, Eygliers et le massif des Ecrins en toile de fond. On peut noter que ce décor somptueux a tapé dans l’œil des réalisateurs du film « Les Valseuses » en 1974, qui se sont servis d’images des gorges en fond d’écran pour faire défiler Gérard Depardieu, Miou Miou ou encore Patrick Dewaere.

Mais cette route aussi somptueuse est aussi une route dangereuse. D’une part, cette route est relativement étroite, et il est toujours assez difficile de se croiser en voitures dans ce secteur de la D902. De plus, cette route taillée dans la roche est souvent perturbée par des chutes de pierres et même de rochers. Il faut savoir que la route a même été emportée par un éboulis au milieu du XXème siècle, provoquant la construction de tunnel à l’endroit de l’éboulis. La traversée peut donc s’avérer critique, mais pourtant elle fait l’objet de toutes les attentions, car c’est la seule route desservant le Queyras entre octobre et fin mail, quand le Col d’Izoard et le Col Agnel sont fermés en raison de risque à cause de la neige.

En amont de cette partie pittoresque, à partir de la Maison-du-Roy, les gorges sont moins impressionnantes et moins vertigineuse, mais cette partie, appelée la Combe du Queyras ou la Combe du Guil, vous comblera également. Un nouveau tunnel au programme, celui du Ruvenost, puis au détour d’un virage, vous apercevrez l’imposant Fort Queyras, à Château-Ville-Vieille, qui vous souhaite la bienvenue dans le Queyras ! En continuant vers la source, vous croisez sur votre route les villages d’Aiguilles, d’Abriès et enfin de Ristolas.

Le site des Gorges du Guil comporte quelques particularités géologiques admirables, comme la « Main du Titan » et la « Rue des Masques », situées dans la partie précédent l’arrivée du Guil à Guillestre. D’origine glacière, la Main du Titan est une roche dessinée par l’érosion, en forme de main. Ce site naturel peut être observé depuis le plateau de la place forte de Mont-Dauphin. La « Rue aux Masques » est le nom donné à un chemin permettant d’accéder au rebord du plateau de Simoust surplombant les falaises impressionnantes des gorges du Guil. Le sentier permet de découvrir un décor fabuleux avec une faille due à l’effondrement d’un pan de la falaise, qui a donné vie à bien des légendes depuis plusieurs siècles !

Vous souhaitez nous suivre sur Facebook : rien de plus simple, aimez la page sur Suivez-nous sur Facebook !


© www.notreprovence.fr

Suivez-nous sur Facebook
2006 - 2019 | Plan du site | Francais - English - Contact
Partenaire: tv-direct.fr
© Copyright : Toutes les images et les photos de ce site ne doivent pas être utilisées sans notre accord.